« Le contraire de l’amour »

…….Il s’agit seulement de comprendre pourquoi cette unanimité à la rebellion, pourquoi le divorce est si brutal. La vérité est qu’il n’y a pas eu mariage. Un siècle durant, on s’est coudoyé avec curiosité, il ne reste plus qu’à récolter cette indifférence réfléchie qui est le contraire de l’amour…… »

Voici ce qu’écrivait en 1956 Mouloud Feraoun, écrivain kabyle dans son journal de 1955 à 1962 avant de mourir assassiné le 15 mars 1962.

La pièce de théâtre mise en scène par Dominique Lurcel, nous propose au cours d’une série de représentations, du mardi 10 au samedi 14 mai au théâtre des Asphodèles 17 rue Saint Eusèbe – Lyon 3e, d’apprécier l’humanisme de ce grand écrivain.

Réservations : https://asphodeles.com/events